• Bonsoir,

     

    Lorsque je me promenais avec ma grand-mère ou avec mes parents, aux printemps de mon enfance, que l'on appelait alors "les vacances de Pâques", j'allais dans le Bois d'Amour situé à Perros Guirec.

    Ma grand-mère n'habitait pas loin et on y allait à pieds.

    Sur les talus, de chaque côté de l'allée où nous marchions, se trouvaient des primevères sauvages qui sont restées ancrées dans ma mémoire.

    J'en ai un pied dans mon jardin et j'y tiens beaucoup...

    Je vous en mets une photo pour votre plaisir.

    Belle soirée à vous qui passerez peut-être par ici.

    smile

    .


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Mars 2014 à 04:58

    Bonjour ma Fanfan, 

    Le primevère de ton enfance est bien plus beau que celui que l'on achète, merci de nous le faire partager...

    Tu en as marre dis tu ?

    mais tu sais très bien que ou que vous soyez, quoi que vous fassiez il y a des " passages obligés"...

    Je voudrais tant être là, vous aider, me rendre utile ... Mais on ne peut qu'attendre que les choses soient faites et que la bonne nouvelle arrive enfin 

    Courage à tous les deux , gros bisous 

    On vous aime 

    2
    Mercredi 12 Mars 2014 à 11:54

    pim

    Coucou Fanfan,

     

    en effet, les sauvages demeurent les plus jolies.

    chez nous aussi, il y en a dan s les fossés humides, mais le plus où j'ai pu en voir, c'était en Mayenne.

    je pioge à droite e t à gauche tout ce que tu dis

    ma pauvre Fanfan,

    tu as tellement de soucis, que parfois j'ai du mal à te suivre, 

    tu n'as vraiment pas de chance.

    oui, on croit que fuir éloigneraient le problèmes, mais je pense que la fuite ne ferait que de les alimenter hélas.

    et plus on vieillit plus on accumule.

    normal.

    il faut vraiment être solide.

    tu sais le jardinage ce n'es t pas bien compliqué, il suffit d e planter,

    d 'arroser et d'arracher l'herbe et puis c'est tout.

    je suis énorme comme une baleine et j'y arrive bien! 

    mais bon, j'aime ça, je crois que j'iame le jardinage par force,

    force d'embellir la ferme,

    force de nourrir ma troupe,

    et surtout force de me trouver un loisir accessible!

    j'ai lu que tu étais malade,

    j'espère que c en'es tpas trop grave,

    mais assez pour t'abattre et te démoraliser.

    quand ça s'accumule, ça déborde quelque part.

    une chance que nous avons le soleil pour aténuer.

    je ne sais pas si j'ai pu t'aider un peu,

    mais bon,

    un petit mot sympa ça peut faire du bien.

    je vous fais de gros bisous à tous.

    et vous shouhaite bon courage.

     

    prin

     

     

    3
    Jeudi 13 Mars 2014 à 11:09

    ail

    après le parfum des jonquilles, voici celui de l'ail!

    ma pauvre Fanfan!

    essaie de mettre d e l'ail dans une coquille st jacques e t respire là toute la journée,

    et met en aussi la nuit sur ton chevet!

    il parait que ça marche!

    déjà rien que cet après midi, si tu fais ça, tu te sentira mieux.

    (si on peut parler ainsi)

    je te fais des bisous et te souhaite une meilleure santé.

    par

    4
    Vendredi 14 Mars 2014 à 07:31

    jac

    Bonjour fanfan,

    oui, pour l'ail, je ne sais pas si ça marche,

    mais j'en entends souvent parler, je crois que ça doit marcher.

    pas eu l'occasion d'essayer,

    j'ai la chance de ne jamais être malade, rires!!

    remarque j'ai ma dose à ma façon quotidienne  (épilepsie, genoux, les épaules, les mains, le dos, le ventre, les fibromes, les règles hemorragiques...) rires!!

    je n'ai pas besoin d'en rajouter!

    rires!!

    j'espère que tut te portes mieux ce matin et que la température baisse.

     

    et si l’ail ne fonctionne pas, tu pourras toujours la mettre dans le gigot dimanche midi.

    je te fais des bisous, je file au poulailler, bonne journé eà vous.

     

     

    5
    Dimanche 30 Mars 2014 à 11:01

    j'en ai aussi des primevères "de grand mère", rien à voir avec celle qu'on peut acheter dans le commerce. Les miennes résistent très bien aux hivers ardennais, les racines ne connaissent pas les limites des massifs et envahissent peu à peu la pelouse (comme la mousse d'ailleurs, ça c'est moins bien !). J'ai mis une photo en tête de blog. 

    Petit coup de cafard sur ton dernier article, pas facile après l'hiver, surtout pour vous qui avez subit tempêtes après tempêtes. Ici on profite au maximum du soleil jour après jour, les averses sont rares depuis quelques semaines.

    Moi aussi j'espère que l'âge de la retraite ne sera pas reculé, j'ai commencé à travailler à 19 ans, si seulement ils permettaient de s'arrêter dès qu'on a 42 ans de cotisation, je gagnerais un an. Je vais avoir 53 ans en avril, encore 9 ans à griller mes neurones au bureau. Je comprends que tu t'impatientes aussi, plus les années passent et plus c'est difficile.

    bon courage la Bretonne, j'espère que vous avez le soleil avec vous ce dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :